• difandco

Se poser la question, c'est le début de la réponse.

Mis à jour : juin 25


Mais se poser trop de questions, c'est aussi le début de la charge mentale, cet état du cerveau où toutes les informations se mélangent, s'emmêlent, peuvent nous empêcher de dormir ou nous réveiller en pleine nuit !


Alors comment trouver son juste équilibre entre :


- les questions à se poser pour récolter les réponses dont nous avons besoin dans la prise de nos décisions,


- et un mental tranquille, serein, au repos, libéré de toutes questions sources de stress, voire d'angoisse ?



Surtout en cette période de "crise sanitaire" où les questions s'accumulent :

Comment vais-je garder mes enfants ?

Vais-je conserver mon emploi ?

Est-ce que je prends un risque en allant chez le coiffeur ou en gardant mes petits-enfants ?

Est-ce que je "cède à la panique" si j'annule mon voyage ou est-ce que je suis précautionneux et respectueux de mes congénères ?

Comment vais-je réussir à payer mes salariés et/ou à fournir mes clients ?

Jusqu'où ça va aller, dois-je faire des stocks ?...


Les questions peuvent en effet être le révélateur de différents états mentaux. Et ce qui est valable pour l'un, ne l'est pas forcément pour l'autre.


Alors comment favoriser les questions qui me permettent d'analyser et décider "raisonnablement", de manière adaptée à moi et ma situation personnelle, professionnelle, tout en limitant celles qui sont anxiogènes à m'entraîner dans un état de panique difficilement maîtrisable ?


C'est l'enjeu de la 1ère Fiche OUTIL Clé 1 que vous recevez gratuitement suite à votre 1er contact avec un professionnel DifAndCo. Elle vous invite à lister toutes vos questions que vous vous posez sur votre état de santé, la connaissance de vous-même, le fonctionnement de votre environnement social, vos prises de décisions. Puis le 1er entretien téléphonique - offert également - permet de vous aider à les trier par ordre d'importance et d'urgence en fonction de la situation sociale, physique et mentale que vous vivez. Prendre le temps de trier ses questions permet d'identifier la source de solutions et donc de diminuer progressivement la charge mentale, cette énergie consommée par votre cerveau pour tenter de répondre à toutes ces questions en même temps. Pour certaines questions, seul.e vous, pourrez récolter la réponse ; pour d'autres, seuls des professionnels pourront vous apporter un éclairage ; et certaines auront besoin de mûrir par des lectures, des recherches, des observations...






Le 1er but de la méthodologie DifAndCo est de vous donner des outils facilitant vos prises de décisions favorables à votre santé globale, unique et durable : nous croisons différentes données pour vous former à optimiser toutes vos capacités.




Notre valeur ajoutée en cette période de doutes est de vous accompagner à ressentir ce qui est profondément et uniquement bon pour vous, en acceptant et écoutant vos particularités, vos forces et vos fragilités. Ce qui est bon pour votre voisin ne l'est pas forcément pour vous, et pour trier, puis décider, DifAndCo active votre part de responsabilité à ressentir et pouvoir choisir tout ce qui semble le plus adapté à vos besoins de santé globale, cet équilibre dynamique entre votre santé physique du corps, votre santé mentale de l'esprit, et votre santé sociale relationnelle et économique.


Se poser la question c'est le début de la réponse : si vous arrivez à ce niveau de cet article, c'est que peut-être nous pouvons vous apporter quelque chose ?!


Disponibles par téléphone et par mail, nous sommes certes invité.e.s au confinement et à l'isolement, mais vous pouvez rester connecté.e en choisissant des sources et ressources utiles pour récolter les bénéfices secondaires de cette période particulière.


Partagez, réagissez : nous sommes isolé.e.s mais pas muets grâce au numérique, dont le 1er but était de permettre du lien social aux personnes les plus handicapées dans leur quotidien !




18 vues